Décisions / clarifications de la FPH hôpital

Les décisions de la FPH hôpital concernant l'interprétation des dispositions des programmes de formation postgrade et continue sont énumérées ci-après. Dans le cadre de la future révision des programmes concernés.

Sujet Formation postgrade Concerne Date et lien
Définition du terme « Revue de traitement sur dossier »

Pharmacie clinique

Principalement formateur, pour la planification de la formation

Avril 2018
Lien/ancre

Définition du terme Infovigilance Pharmacie hospitalière Catalogue des objectifs de formation

Avril 2018

Lien/ancre

Au minimum 100 heures académiques de formation structuréereconnues par la FPH Hôpital Pharmacie clinique  Principalement formateur pour la planification de la formation 

Oct 2018

Lien/ancre

Nouvelle forme de l‘examen écrit de la formation postgrade en pharmacie hospitalière Pharmacie hospitalière Candidat-es

Oct 2018

Lien/ancre

Définition du terme « revue de traitement sur dossier »

Lors de la réunion des formateurs en pharmacie clinique en 2017, la définition de « revue de traitement sur dossier » a été discutée. Selon le programme, il s'agit d’une discussion « en présence d’au moins un médecin et en principe une infirmière, mais sans la présence du patient ». Certains collègues ont signalé qu’ils procèdent à cet examen sans contact direct avec le médecin. Après clarification avec le service juridique, il ressort que cette définition ne peut être interprétée que de la manière suivante.

Le contact personnel/direct avec le médecin est obligatoire pour une revue du traitement médicamenteux (une transmission écrite ne suffit pas) pour être considéré comme « revue de traitement sur dossier ». La FPH hôpital a donc décidé d’en rester à la formulation actuelle du programme.

Si la revue du traitement médicamenteux est faite généralement sans contact direct avec un médecin dans un hôpital, des visites interdisciplinaires peuvent être effectuées en remplacement pour obtenir un total de 100-125 visites. Le temps consacré pour la revue des traitements médicamenteux sans présence d’un médecin peut être additionné au temps consacré pour des « activités cliniques »

 

Définition du terme infovigilance dans le cadre du programme de formation postgrade de pharmacie hospitalière

Dans le cadre du programme de formation postgrade en pharmacie hospitalière, l’infovigilance est répertoriée dans le contexte de la gestion du risque dans le domaine de compétence A, dans le catalogue des objectifs de formation comme point 4.3. conjointement avec les vigilances exigées par les autorités (4.2. Pharmacovigilance, hémovigilance et 4.4. Matériovigilance). Lors de l'inspection de divers établissements de formation, la FPH hôpital a constaté que sous le terme infovigilance différents éléments sont sous-entendus. Aucune définition de la notion d’infovigilance n’est donnée, ni sur le site Web de la GSASA, ni dans le programme de formation postgrade FPH en pharmacie hospitalière, ni dans le formulaire du référentiel qualité pour la pharmacie hospitalière RQPH 2.1. dans lequel l'infovigilance est également mentionnée.

La FPH hôpital a décidé d’appliquer la définition suivante pour la formation postgrade FPH en pharmacie hospitalière se basant sur un article de Jean-Philippe Reymond (Journal Suisse de pharmacie, 8/2003; 291-4):

«activité de vigilance, qui sert à améliorer la qualité de l'information pour permettre l’administration correcte des médicaments et pour contribuer à la prévention des erreurs de médication.

L’infovigilance se concentre sur tous les problèmes concernant l'information contenue dans la notice, dans l'information spécialisée, sur l'emballage primaire ou secondaire ou sur le médicament lui-même. Cette information peut être défectueuse, incomplète ou doit être clarifiée.

Une fois détecté, l'erreur doit être signalée au fabricant et à l'autorité et indiquée sur les plates-formes professionnelles (Forum GSASA product-related risk of error). Pour augmenter la pertinence, le message devrait contenir une proposition d'amélioration. »

FPH pharmacie clinique - formation théorique

La phrase „ au minimum 100 heures académiques de formation structurée reconnues par la FPH Hôpital » nécessite quelques clarifications. Il ne s’agit pas ici des manifestations de formation continue reconnues, mais de cours de formation théorique dispensés de manière structurée. En plus du CAS de Bâle et du CAS de l’EPGL/Grenoble, les formations suivantes sont reconnues pour ces 100 heures de formation structurée.

  • Cercles de qualité pharmaSuisse
  • klinPharmUpdate
  • Clinical pharmacy conference à Vienne
  • MedArt à Bâle

Pour faire reconnaitre d’autres formations structurées, la personne concernée doit faire une demande a priori à la FPH Hôpital. Le but est d’élargir la liste des formations théoriques structurées.

 

Nouvelle forme de l‘examen écrit de la formation postgrade en pharmacie hospitalière

L’examen écrit sera organisé en deux parties d'une heure chacune. La première partie comprendra désormais des questions à choix multiples. Cette partie de l'examen représente l'examen de la partie non clinique du DAS en pharmacie hospitalière de l'Université de Bâle. La deuxième partie comprendra 4 questions ouvertes. Le point de départ des questions sont des problèmes concrets, se produisant dans la pratique courante. Les deux parties doivent être réussies pour passer l'examen de spécialiste en pharmacie hospitalière. En cas d'échec à l'examen écrit, les deux parties doivent être répétées.

Selon le curriculum parcouru, il n’est pas nécessaire de passer l’intégralité de l’examen:

  • Candidats FPH avec un MAS : doivent faire les deux parties de l’examen écrit ainsi que la partie orale de l'examen avec le cas clinique et la question de hotline. Le travail de diplôme ne doit pas être présenté une deuxième fois.
  • Candidats FPH avec un DAS : doivent faire l’intégralité de l'examen écrit et oral.
  • Candidats FPH ayant obtenu un certificat complémentaire FPH en pharmacie clinique selon le nouveau programme valable dès 07/2016 : doivent faire les deux parties de l’examen écrit, ainsi que la présentation du travail de diplôme (ne doivent pas faire la partie cas clinique et question de hotline).

Le document révisé sur le déroulement de l'examen de spécialiste FPH en pharmacie hospitalière sera publiée en janvier sur le site web.

 

Retour FPH pharmacie clinique                   Retour FPH pharmacie hospitalière