Ruptures d'approvisionnement de médicaments

Ruptures de stock de médicaments: un véritable défi pour le pharmacien d’hôpital

Le manque de disponibilité de préparations essentielles peut mettre en danger la thérapie et la sécurité des patients. Le groupe de travail économie et approvisionnement se préoccupe déjà depuis un certain temps des ruptures d’approvisionnement sur le marché suisse et arrive à la conclusion que la situation ne s’est pas améliorée ces dernières années, mais qu’elle a plutôt tendance à se péjorer.

A l’origine des ruptures de médicaments il y a de nombreuses causes, comme des problèmes de qualité des matières premières ou de production des médicaments, une augmentation de la demande ou une pression sur les prix.

Déjà en 2012 un premier rapport sur ce thème est paru dans le pharmaJournal :

Article de Herbert Plagge, Cornelia Desax et Richard Egger (pharmaJournal 11 | 5.2012)

A la même période le groupe de travail économie et approvisionnement a élaboré des directives à la demande du comité de la GSASA, qui ont été approuvées en automne 2012 :

Recommandations pour surmonter les ruptures de stock de médicaments à destination de l’industrie, des autorités ainsi que des pharmacies d’hôpital

En 2015 le groupe de travail économie et approvisionnement a entrepris des recherches sur les retraits de médicaments du marché. Les retraits du marché se produisent fréquemment à la suite de ruptures de longue durée et mettent les pharmacies hospitalières devant de sérieux défis. Une augmentation des retraits du marché a également été enregistrée durant la période de 2011 à 2014. Les résultats des recherches ont été publié dans le journal Krankenhauspharmazie (2015;36:589-94).

Comme des données sur la situation des ruptures provenaient d‘hôpitaux individuels, le groupe de travail économie et approvisionnement a décidé d’étudier de plus près la situation de l’approvisionnement dans les hôpitaux suisses. Dans ce but un questionnaire a été adressé en 2016 à tous les pharmaciens-chefs, afin d’obtenir une vaste vue d’ensemble pour la période 2014 et 2015. Les résultats de cette recherche ont été publiés entre temps dans la revue médicale suisse, une publication détaillée pour le journal Krankenhauspharmazie est en préparation. Il convient toutefois de retenir, que la gestion des ruptures de médicaments dans les pharmacies hospitalières nécessite des besoins supplémentaires élevés en logistique et un engagement considérable en personnel.

Link à l'article de Herbert Plagge et Sonja Zeggel (Schweizerische Ärztezeitung | 2017;98:33)